No poo or not no poo

 

5 min pour se coiffer comme Margaery Tyrell de Game of Thrones Le No poo, la technique qui révolutionne les routines cheveux

À la lecture du titre de ce billet, je te sens circonspecte, je te rassure tout de suite, je l’ai été aussi au tout début lorsque j’ai entendu parlé du no poo. D’autant plus qu’en tant que coiffeuse rompue au shampooing et autres bains, ça me penser inimaginable de me mettre au no poo.

Pour la petite histoire, ma peau et donc mon cuir chevelu est de nature atopique, c’est-à-dire qu’elle est très sèche et réactive. J’avais donc trois problèmes majeurs.

  • les démangeaisons
  • le cuir chevelu gras
  • les pellicules

Maintenant, je te vois lever un sourcil comment avoir une peau sèche, le cuir chevelue gras et les cheveux secs ! Avoue 😉 . Simplement que mon cuir chevelu lutait contre la sécheresse en produisant en excès du sébum. Les shampooings ne faisait qu’accroitre cet effet. En gros, c’est le serpent qui se mord la queue, plus on lave, plus le cuir chevelu graisse.

Le no poo m’a beaucoup aidé.

Comme tu peux également le voire, j’ai une magnifique chevelure acier. Avec des mèches blanches et une nuque grise. Je vais répondre à la question qui te brûle maintenant les lèvres. C’est naturel. Pour la question suivante. J’ai commencé à blanchir dès 16 ans et je suis encore très loin de la retraite.

C’est LA solution pour avoir un cuir chevelue sain, des cheveux brillants et en pleine santé.

 

Le no poo

C’est une technique d’entretien et d’hygiène des cheveux en suppriment le recours aux shampooings. Le shampooing est remplacé par de l’après-shampooing sans silicone, les agents lavant de ceux-ci étant suffisant pour nettoyer la chevelure. Il existe une variante avec du bicarbonate de soude et une autre avec du vinaigre de cidre.

 

La méthode

Pour se convertir au white no poo, en trois phases :

  • Désintox
  • Acclimatation
  • Grand bain

 

La désintox

C’est sans le moindre doute, la phase la plus longue et la plus difficile, tant physiquement que psychologiquement. On doit réduire ses shampooings jusqu’à les faire disparaitre. Ce passé des shampooings et passer au no poo ne se fait pas du jour au lendemain. Le no poo se préparer, se programme.

Au début, il faut espacer ses shampooings, si on les lave tous les jours, on commence à le faire tous les deux jours, puis deux fois pas semaine, puis une fois par semaine. Il faut s’acclimater entre chaque étape de cette phase. Il faut compter un mois avant que le cuir chevelu réagisse et s’adapte. Pendant cette phase, il est aussi important de se brosser délicatement les cheveux avec une brosse douce en poil de soie ou en poil de sanglier, chaque matin et chaque soir.

 

Bénéfice de cette phase du no poo: cela permet de réguler la production de sébum par le cuir chevelu. Le brossage doux permet d’apporter le sébum sur les longueurs et pointes. Ce qui protège le cheveu alors que c’est impossible avec un lavage quotidien ou tous les deux jours.

 

Effet bof : pendant le premier mois, les cheveux seront sans doute gras, pas facile à coiffer et avec des plaques de pellicules. Tenez bon, ces effets indésirables vont cesser. Il faut environ 1 mois pour que les glandes adaptent leur production de sébum.

Astuce : Il est possible de troquer son shampooing habituel par un shampooing low poo.

 

L’acclimatation

Lorsqu’on est à la dernière étape, de la phase désintox, c’est-à-dire, un lavage par semaine, on va commencer par remplacer une fois sur deux son shampooing par un après-shampooing. Puis on passe à deux fois sur trois.

 

Astuce : tu peux utiliser l’argile en masque donc épais, ce que je te conseille au début et plus tard de manière crémeuse avec une consistance proche d’une mayonnaise. On peut trouver de l’argile rouge en grand format dans les magasins spécialisé.

 

Le grand bain

Tu as enfin survécu à ta désintox shampooinesque ! C’était dure mais maintenant, c’est derrière toi.

Tes cheveux sont brillants, doux, légers, faciles à coiffer et personne ne devinera jamais ton secret. En moyenne, je me « lave » les cheveux tous les deux à trois semaines, suivant si j’ai beaucoup transpiré ou pas, si je me suis baigné en piscine ou à la mer ou encore si j’ai utilisé de la laque. D’ailleurs en parlant de mer, lors de votre retour de plage, passez simplement vos cheveux sous de l’eau claire, pour éliminer les particules de sel et/ou de sable. Tu peux également faire entre deux des rinçages à l’eau claire avec une pointe de vinaigre.

 

Au quotidien

Rien n’interdit l’utilisation d’un séchoir à cheveux, utilisé de préférence la température la plus basse, voire avec la position « frais ».

J’utilise mon lisseur quand je veux lisser mes cheveux, quand c’est le cas, j’utilise un peu d’huile d’argan pour protéger mes pointes. Si je veux boucler mes cheveux, j’utilise soit mon fer à frisé, en protégeant mes pointes, soit des rouleaux à mise en plis chauffants. Ne le fais pas tous les jours au risque de griller tes longueurs et pointes. Bon, ce conseil n’est pas spécifique au no poo, il est valable qu’on utilise ou non du shampooing.

Lorsque tu utilises un élastique, n’utilises pas les élastiques en caoutchouc, ni ceux avec un bout métallique. J’utilise les élastiques en silicone, j’ai été agréablement surprise.

Coupe tes pointes régulièrement même si tu as les cheveux longs. Depuis que je pratique le no poo, je ne coupe mes pointes qu’une à deux fois l’an.

Si tu vas chez le coiffeur n’hésitez pas à refuser un shampooing ou un bain. Explique également que tu pratiques le no poo, la coiffeuse si elle est correctement formée saura quoi faire.

Tu peux continuer les mèches et les couleurs, ce n’est pas une contre-indication pour le no poo, rince longuement à l’eau claire puis faite un après-shampooing, pour enlever toutes les traces de la couleur ou du décolorant. C’est d’ailleurs le moment parfait pour faire ton soin toner.

Avec la mode des couleurs pastels ou vive, le no poo permet de conserver sa couleur plus longtemps.

Si tu as les cheveux frisés ou ondulés, les boucles seront redessinées. 

 

Une photo vaut mieux qu’un long discours sur le no poo, voici ma tignasse en gros plan. Ne sont-ils pas beaux, sains et brillants ?

 

 

Devinerait-on que je pratique le no poo ? Ça te fait beaucoup d’information d’un coup, prend le temps de les digérer, penses-y à tête reposée et dit moi si tu te laisserais tenter par le no poo ?

 

xo xo Natacha

N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter ou à me suivre sur les réseaux sociaux Ma page facebook ou Mon compte twitter par exemple.

Le No poo, la technique qui révolutionne les routines cheveux
Publié le Publié dans Chronique

8 réflexions au sujet de « Le No poo, la technique qui révolutionne les routines cheveux »

  1. Bonjour Nkara,
    J’avais entendu parler de cette technique mais je dois t’avouer que je n’ai jamais testé. Et pourtant je ne serais pas contre car je pense réellement que ça peut être une bonne chose pour nos cheveux !
    Merci pour toutes ces informations et je confirme : tes cheveux sont superbes !

    Bisous

  2. Coucou merci pour ton article. J’ai les cheveux défrisés et depuis 6 mois je ne fais plus qu’un shampoing toutes les 2 semaines et j’alterne entre le shampoing et l’après-shampoing. Moi qui avais des démangeaisons, des pellicules et de la casse j’ai vu les bienfaits de cette nouvelle routine. Au quotidien, j’hydrate tous les deux jours mes cheveux et je les coiffe pour la nuit.
    Bises

  3. Coucou
    Les shampooings sont souvent fait trop fréquemment et c’est pire que bien, et bon les « bains » c’est juste un terme marketing comme shampooing colorant au lieu de couleur… je ne parle même pas de la quantité industriel utiliser pour faire mousser le 1er shampooing, alors que c’est le second qui mousse et qu’on doit utilisé une « noisette » ou une « noix », je vais arrêter là car sinon je serais capable de t’écrire un romans sur l’art de faire un shampooing dans les règle de l’art 😀
    Merci et bisous :*

  4. Coucou
    Pareil, je me « gratte » plus la tête, enfin labouré dixit Mr ^^ j’ai même mes deux petites plaques d’eczéma qui sont partie et mes cheveux sont carrément plus beau, pourtant j’abusais pas niveau fréquence de shampooing. J’hydrate aussi mes pointes quand je reste longtemps au soleil ou quand je lisse mes cheveux. Par contre le premier mois… grrrrr
    Bisous

  5. Attention : le lavage au bicarbonate est l’une des formes possibles du no poo mais ce n’est pas un water only qui, comme son nom l’indique, est un lavage à l’eau uniquement.

  6. Merci @amandine pour cette précision.
    Malgré mes nombreuses recherches quand j’ai arrêté le shampooing ne m’a pas empêchée de faire cette erreur. Cela me semblait curieux effectivement. J’ai rectifié les erreurs dans l’article.
    Merci et à bientôt

Laisser un commentaire